Parfois, il est très intéressant de pouvoir cuire sa création en pâte fimo en plusieurs fois. Découvre comment faire et, surtout, pourquoi cela peut te changer la vie !

Comment cuire la pâte fimo en plusieurs fois ?
Main photo créé par freepik – fr.freepik.com

Pourquoi réaliser la cuisson de la pâte fimo en plusieurs fois ?

Oui, pourquoi réaliser un truc aussi étrange. Et bien parce que la pâte fimo, en fonction de son épaisseur, va commencer à durcir assez rapidement après le début de la cuisson.

Si tu as besoin de réaliser quelque chose d’assez complexe, notamment avec une base sur laquelle tu veux ajouter différents éléments sans déformer la base en question, la cuisson en plusieurs fois est la réponse à tes problèmes.

Par exemple, tu veux réaliser une plante dans un pot. Tu vas créer ton pot. Puis tu vas lui ajouter la terre, puis la plante. Ton pot sera mis à rude épreuve et il y a peu de chance qu’il garde la forme que tu lui as donnée initialement. Tu vas donc reprendre le modelé de ton pot, au risque de déformer la plante et ainsi de suite. Et si tu as déjà fait de la pâte fimo, tu sais à quelle point ce genre de situation peut te faire enrager.

Alors que si tu fais précuire ton pot au four et qu’il durcit en partie, tu vas pouvoir ajouter la terre et la plante sans avoir peur de déformer le pot et cela te fera gagner du temps (et garder ton sang-froid). Ensuite, tu termineras la cuisson en mettant toute ta plante en pot au four.

Quelle règle toujours garder en tête avant de se lancer ?

Tu es convaincu ? Bien. Il y a cependant une règle à absolument respecter. Car si les explications ci-dessus sont claires, cela signifie que tu vas précuire un élément au four (ton pot de fleur) puis quand tu l’auras garni, tu feras repasser la totalité de la création au four pour cuire la plante.

Et la totalité de la cuisson de ton pot ne doit pas dépasser 30 minutes à 110°, afin de respecter les recommandations du fabricant. Bon, tu ne vas pas faire griller ta pâte fimo si tu la laisses deux minutes de plus. Mais il peut se dégager des vapeurs toxiques en cas de mauvaises pratiques tout de même. Cela reste une matière plastique.

Donc si tu veux faire précuire un élément, tu dois le faire en pensant qu’il va passer au four plusieurs fois. Tu dois également penser à laisser assez de temps de cuisson pour les éléments qui n’auraient pas été encore cuits.

Alors comment on procède dans ce cas ?

Oulala ! C’est compliqué, es-tu en train de penser. Et s’il me reste pas assez de temps pour cuire ma deuxième partie ? Horreur !

Et là, je dis, pas de panique. Il faut savoir que 30 minutes à 100° est un temps de cuisson générique pour des créations de volume différent. Tu imagines que certains très petits éléments ou très fins cuiront beaucoup plus vite. Et globalement, 30 minutes, c’est largement pour cuire une création en pâte fimo.

Donc si je reprends mon exemple de la plante en pot :

  • tu vas précuire le pot 10 minutes. Il ne faut pas dépasser les 10 minutes pour la cuisson du premier élément, sinon il ne te restera pas assez de temps pour la deuxième partie. Je te conseille même de surveiller la cuisson. Dès que tu vois que le pot a durci suffisamment pour ne pas se déformer, tu le sors du four.
    • Ensuite, quand tu as garni le pot de la terre et de la plante, tu complètes la cuisson (30 minutes – le temps de cuisson déjà réalisé). Il te restera 20 minutes minimum. Ce sera suffisant pour cuire le reste surtout si ce sont de petits éléments assez peu épais.

Comment être sûr que les deux éléments vont bien rester collés ensemble ?

C’est une très bonne question ! On voit que tu es un spécialiste, toi. Car en effet, la pâte fimo crue adhère mal à de la pâte fimo cuite, y compris si elle n’est que précuite.

Heureusement, il existe une solution : faire adhérer la pâte fimo précuite et la pâte fimo crue avec de la fimo liquide. Tu vas donc avant de poser ta pâte fimo crue sur ta pâte durcie, déposer un peu de fimo liquide.

FIMO LIQUIDE

FIMO LIQUIDE

6,9 € chez Perles & Co

En durcissant à la cuisson, elle fera le lien entre les deux éléments. Et le tour est joué !

Voilà ! Tu connais désormais une astuce bien utile pour réaliser des créations fimo un poil compliqué !

Des tutos en veux-tu, en voilà :